Vous êtes ici

Les fables de la Fontaine Illustrées par Gustave Doré
Paru le: 
21 Septembre 2016
Format :
120 x 180 mm
448
Ean : 
9782812315411
Prix : 
14.90 €
Tout le monde connaît Le Corbeau et le Renard, La Cigale et la Fourmi, ou encore La Laitière est le pot-au-lait. Mais La Fontaine a écrit douze Livres de fables, et cet ouvrage propose d’en découvrir l’intégralité. Pour apporter un regard neuf à ce classique de la littérature française, le livre est accompagné de plus de 40 œuvres colorisées du graveur Gustave Doré.

A lire aussi

12 Octobre 2018

L’auteure guadeloupéenne Maryse Condé a reçu ce 12 octobre le "nouveau prix de littérature" remis exceptionnellement par des...

13 Février 2018

Embarquez pour un nouveau voyage en Terre du Milieu grâce à Audiolib qui, pour fêter ses 10 ans, édite le plus grand des classiques d’heroic...
"Une vie" de Maupassant adapté par Stéphane Brizé au cinéma

24 Novembre 2016

L’adaptation par Stéphane Brizé d’ Une vie de Guy de Maupassant est arrivée sur nos écrans ce 23 novembre. Quand le réalisateur du social...

Avis des lecteurs

 
5/5
Note moyenne obtenue sur :
Fnac Babelio Hachette.fr
Portrait de zoubir.yahiaoui04@gmail.com
Zoubir.Y
5/5
16 Février 2018
Publié sur
La fable La fable est un récit de fiction, généralement en vers, qui se termine par une leçon de morale ou une réflexion critique. L’origine du mot fable Fable est formée à partir du mot latin "Fabula", lui-même est issu du verbe " fari " signifiant "parler». Ce terme latin signifie tout d’abord "propos, paroles", avant de prendre le sens d’histoire. L’origine de ce genre « D’origine très ancienne, la fable se développe dans toutes les cultures et se transmet d’abord oralement. Les premières fables proviennent de l’Orient avec le Panchatantra qui rassemble contes et fables de la péninsule indienne, et de l’Occident avec les œuvres du Grec Ésope. Réunies par le fabuliste romain Phèdre au 1 er siècle de notre ère, les fables d’Ésope inspirent les poètes du Moyen Âge. Au XVIIe siècle, Jean de La Fontaine adapte les fables d’Ésope et de Phèdre en cherchant tout autant à plaire qu’à instruire. Tous les auteurs qui ont succédé à La Fontaine l’ont plus ou moins imité. Aux XIXe et XXe siècles, le Livre de la jungle (1894-1895) de Rudyard Kipling ou la Ferme des animaux (1945) de George Orwell cultivent l’esprit de la fable. » Microsoft ® Encarta ® 2009. © 1993-2008 Microsoft Corporation. Tous droits réservés. Les caractéristiques de la fable • Les personnages sont généralement des animaux, mais parfois aussi des humains ; • Les noms des animaux portent une majuscule car en réalité ils font référence aux humains ; • Les animaux ont une symbolique : Le lion symbolise la force, le renard la ruse, tandis que l’agneau symbolise la naïveté ; • La fable se termine souvent par une leçon de morale, c’est le cas des fables Jean de la Fontaine. Toutefois la leçon de morale peut se manifester au début de la fable, c’est le cas notamment dans L'aveugle et le paralytique de Jean-Pierre Claris de FLORIAN ; • La fable est souvent en vers ; • La dualité du titre : La Cigale et la Fourmi, Le Corbeau et le Renard… ; • Changement de statut, c’est –à-dire le personnage qui possède la position dominante au début de la fable « tombe en disgrâce » et vice-versa. Dans la fable Le Corbeau et le Renard, Le corbeau était en position de force (possède un fromage) puis à la fin c’est au tour du renard de prendre le dessus (c’est le goupil qui possède le fromage). L’architecture textuelle de la fable « La structure traditionnelle de la fable est cependant presque toujours la même : énonciation d’une problématique (« La raison du plus fort est toujours la meilleure : », « le Loup et l’Agneau » de Jean de La Fontaine), le récit d’une action et enfin une conclusion soit directement ancrée dans le récit avec une apothéose finale et pertinente (« Le Loup l’emporte, et puis le mange, / Sans autre forme de procès », op. cit.), soit sous forme de moralité (« Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages : / Tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs, / Tout petit prince a des ambassadeurs, / Tout marquis veut avoir des pages. », « La grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Bœuf » de Jean de La Fontaine). » Microsoft ® Encarta ® 2009. © 1993-2008 Microsoft Corporation. Tous droits réservés. La fonction d’une fable La fonction divertissante La fable est un récit divertissant dans la mesure où elle met en scène un mode plein d’animaux sur un fond comique. La fonction instructive La fable a une fonction instructive, éducative ou didactique dans la mesure où elle vise à inculquer au lecteur une leçon de morale La fonction dénonciatrice Le fabuliste (l’auteur d’une fable) dénonce certains vices de la société via ses fables. C’est le cas par exemple de la paresse dans la fable La Fourmi et la Cigale de Jean de la Fontaine.

à découvrir

Les Fables de Jean de La Fontaine
Bibliolycée - Fables de La Fontaine Livres VII, VIII, IX
Fables, Livres VII, VIII, IX (La Fontaine)
L'Ancien Testament illustré par Gustave Doré
Calendrier Mural 2017 Epinal
Petit recueil de Fables de La Fontaine
Les Fables de La Fontaine
Cendrillon / Barbe Bleue et autres contes - Texte intégral
La littérature Française en 100 romans
Dictionnaire de savoir (bien) vivre
Dictionnaire optimiste