Vous êtes ici

Je jure au Marquis de Sade, mon amant, de n'être jamais qu'à lui ...

Onglets livre

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page

A lire aussi

23 Avril 2019

Suite à l’incendie spectaculaire de Notre-Dame de Paris le 15 avril dernier, l’émotion a saisi une grande partie de la population...

12 Octobre 2018

L’auteure guadeloupéenne Maryse Condé a reçu ce 12 octobre le "nouveau prix de littérature" remis exceptionnellement par des...

13 Février 2018

Embarquez pour un nouveau voyage en Terre du Milieu grâce à Audiolib qui, pour fêter ses 10 ans, édite le plus grand des classiques d’heroic...

Avis des lecteurs

 
3/5
Note moyenne obtenue sur :
Fnac Babelio Hachette.fr
Mondouble
3.67
24 Février 2014
Publié sur
Cet ouvrage se présente sous forme d'une introduction et de 4 parties. Il permet de mieux comprendre le personnage sulfureux et complexe que fut le Marquis de Sade. Pour moi cet homme était fou, tout .....
Asuna
3.67
08 Novembre 2012
Publié sur
Ce livre est le 1er roman historique que je lis. J'aime beaucoup l'Histoire de France, mais je n'ai jamais encore pris le temps de lire des romans sur ce thème. Ce livre est un recueil de lettres. Il .....
Guilaine.N
3/5
03 Avril 2015
Publié sur
Comment résister au charme incandescent d'une couverture si alléchante? Une religieuse, un serpent, un corps dénudé et des damnés rougeoyants ... Il n'en faut pas plus pour que le lecteur succombe à la tentation coupable de partager la relation adultère et sulfureuse du marquis de Sade et de sa belle-sœur, Anne-Prospère de Launay, âgée de dix-sept ans et chanoinesse de son état. La quatrième de couverture nous promet en effet " les lettres [inédites] échangées entre les deux amants ". Tout d'abord, Maurice Lever aurait pu nous épargner une introduction quelque peu soporifique et nous proposer à la place une rapide biographie de l'auteur de "Justine" qui aurait permis de mettre en perspective la publication. A l'inverse, on apprécie que ce spécialiste de Sade prenne le temps de contextualiser chaque lettre en accord avec les exigences de la collection " La Lettre et la Plume " même si un agencement chronologique aurait été préférable à une organisation thématique. De plus, l'ouvrage présente, à mon sens, un intérêt plus biographique que littéraire (dommage !), le choix de ne publier que des lettres inédites rend le propos décousu et ces textes sont loin d'être aussi scandaleux que le suggère la couverture. Seules cinq lettres échangées entre le marquis et sa maîtresse figurent en fait dans le recueil à côté des courriers du " divin marquis " à son épouse, des écrits d'un prisonnier du fort de Miolans et des notes personnelles du marquis ! Les épîtres relatives aux " liaisons dangereuses " ne distillent, somme toute, qu'un léger parfum de scandale... Si l'on ne peut que saluer un travail de recherche aussi abouti que celui de Maurice Lever, pour autant, je ne vous encourage à compulser ce recueil que si vous vous passionnez pour le philosophe libertin, " Je jure au marquis de Sade ... " s'adressant plutôt à des spécialistes de Sade qu'à des novices.