Vous êtes ici

Bouche cousue

Onglets livre

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Imprimer la page

à voir

Lire et écrire avec Estelle Faye

L'interview Toute première fois avec Nell Pfeiffer, autrice de "L'Engrange-Temps"

Dessine-moi ton histoire avec Alice Colin, autrice de "Ça va aller"

Lire et écrire avec Ielenna, auteure de "Persona"

Questions de lecteurs avec AJ Twice, auteurs de "La Passeuse de mots"

L'interview Toute première fois avec A.F. Steadman, auteure de "Skandar et le vol de la licorne"

L'interview Toute première fois avec Bleuenn Guillou

Dessine-moi ton histoire... avec Laia López

Illana Cantin présente "Rose Rage"

"Lumière" : le nouveau roman de Carole Trébor (TRAILER)

A lire aussi

12 Janvier 2024

Dans le cadre du programme Pass Culture initié par le ministère de la Culture, Hachette Livre ouvre ses portes lors d 'une après-midi "...
"Nos identités futures, celles qu'on imagine, celles qu'on espère" : 6 histoires qui font la part belle à la diversité

10 Janvier 2024

Les éditions Rageot et Divéka publieront le 17 janvier Nos identités futures, celles qu'on imagine, celles qu'on espère : un recueil de six...

17 Novembre 2023

Après le succès de ses romans fantasy L'Antidote Mortel et L' Empire des Femmes , édités chez Didier Jeunesse, Cassandre Lambert revient...

Avis des lecteurs

 
5/5
Note moyenne obtenue sur :
Fnac Babelio Hachette.fr
Portrait de Anonyme
Anonyme
5/5
23 Avril 2024
Publié sur
La plume de Maelle est fluide, agréable à lire et certaines descriptions sont de vraies envolées poétiques. Je me suis régalée. Ce que le résumé ne dit pas et qui est important pour vous donner une idée du type de lecture qui vous attend c’est que l’intrigue se passe sur une Terre post apocalyptique, où il ne subsiste que quelques humains et, en orbite au-dessus de l’unique ville nommée l’Institution, un vaisseau d’extraterrestres pacifistes, nommés Galyx ou Extras. Le prince Galyx est l’ambassadeur de son peuple à la cour de la tyrannique Staritsa et négocie déjà depuis 200 ans l’autorisation pour son peuple de débarquer et de s’installer sur terre. Les galyx répugnent à tuer, d’où leur patience dans les négociations. Ce peuple très avancé technologiquement, différent et proche à la fois physiquement des humains est doté d’aptitudes qu’ils préfèrent garder secrètes. Simaé, le prince Extra, comprend que Sofia éprouve une haine pour ses dirigeants humains et devine sa volonté de s’affranchir de l’esclavage imposé au peuple par une poignée de privilégiés. Le petit peuple dépendant de la générosités de la famille royale pour subsister. Sofia est l’une des premières humaines qu’il croise qui soit aussi lucide sur la situation dans un monde où les apparences sont trompeuses. Serait-elle une alliée potentielle ? Mais Motus, je n’en dirais pas plus. J’ai adoré l’univers, cette ville verticale, à étages où se trouve, en bas les plus démunis et en haut les castes privilégiées, la conception de la ville m’a un peu rappelée celle de la Passe-miroir. J’ai apprécié que les Extras soient des êtres intellectuellement très évolués et qu’ils soient légèrement différents physiquement des humains. Car pour une fois on ne s’attache pas au personnage masculin parce qu’il est canon, barbu et tatoué (et purée qu’est-ce que ça fait du bien de sortir de ces clichés lassants), mais grâce à son caractère et à ses actes. En plus, Simaé, le prince, n’est pas un Bad boy, alléluia ! Il n’est que patience, bonté et pondération (tout en sachant mettre de la passion à sa manière dans ses interactions avec Sofia). J’ai apprécié que leur relation ne soit pas physique, l’auteur excelle à décrire ces relations psychiques et ça aussi ça change des scènes hot que l’on retrouve dans beaucoup de romances. Cette histoire est donc une belle histoire d’amour sur fond d’Humanité et de Vie extraterrestre en péril, construite sur des êtres différents que tout oppose et que la politique et le destin semblent voués à séparer. C’est une belle leçon de tolérance et d’abnégation. En cela, la fin est parfaite car l’auteure aurait pu choisir un autre chemin, plus évident. Je recommande donc ce livre que j’ai dévoré en 2 jours, allez-y les yeux fermés et si vous l’avez aimée, ne restez pas muets, parlez de cette magnifique histoire autour de vous !