Vous êtes ici

01 Avril 2019

Guillaume Musso : "C'est La Jeune Fille et la nuit qui m'a directement mené à écrire La vie secrète des écrivains"

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page

Après le succès de La Jeune Fille et la nuit, Guillaume Musso revient ce 2 avril en librairie avec La vie secrète des écrivains (Calmann-Lévy). Il nous explique ici comment il a travaillé les personnages, le décor et le suspens implacable de ce nouveau thriller intime au cœur d'une île méditerranéenne fictive et de la création romanesque. Photo : © Emanuele Scorcelletti

Après le succès de La Jeune fille et la nuit (Calmann-Lévy / Le Livre de Poche), Guillaume Musso nous emmène cette année dans La vie secrète des écrivains. Un nouveau thriller intime dont il nous parle dans une interview exclusive, où il évoque tour à tour les personnages, le suspens, les influences ainsi que le décor, qu'il nous a également présenté en vidéo, et où les apparences sont une fois de plus trompeuses...
 

Hachette.fr : Qui sont les personnages de La vie secrète des écrivains et par qui vous ont-ils été inspirés ?

Guillaume Musso : La vie secrète des écrivains est habité par trois personnages principaux. Un écrivain franco-américain, Nathan Fawles, qui n’a plus écrit une seule ligne depuis vingt ans. Il a arrêté d’écrire de façon un peu mystérieuse après avoir sorti trois romans à succès qui sont devenus au fil du temps des romans cultes. Nathan est parti vivre dans une île de Méditerranée où débarque un matin Mathilde Monney, une jeune journaliste suisse persuadée que l’écrivain cache un secret. Et en plus de ces deux personnages, on a un jeune écrivain qui s’appelle Raphaël Bataille. Jusqu’à présent, tous ses manuscrits ont été refusés et le rêve de Raphaël, c’est de rencontrer son idole, la personne qu’il admire le plus au monde : Nathan Fawles. Pour ces deux personnages d’écrivains, il y en a un qui m’a été inspiré par mes propres débuts, le personnage de Raphaël. Et Fawles, lui, c’est le grand écrivain américain qui m’a été inspiré par plusieurs figures allant de Salinger à Kundera, des auteurs qui se sont mis en retrait de la vie littéraire ou qui avaient décidé de ne plus parler aux journalistes comme Philip Roth. Ils ont été des inspirations davantage dans leur figure que par rapport à leurs écrits.

Vous parlez de "thriller intime" pour qualifier vos romans récents. Qu’est-ce que cela signifie pour vous ? 

 

Au fil du temps, j’ai voulu creuser des veines différentes et celle qui m’intéresse actuellement, c’est ce que j’appelle le thriller intime, c’est à dire un roman à suspens dans lequel le suspens soit avant tout mental. Dans celui-là, c’est un peu comme un puzzle littéraire, c’est à dire un roman à suspens qui prend place ici dans les ressorts de la création de l’écriture d’un livre. Le fil directeur du roman, c’est la phrase de Gabriel Gacia Marquez selon qui "Nous menons tous trois vies : une vie publique, une vie privée et une vie secrète." J'en arrive à me demander comment la vie secrète de Nathan ou Raphaël va influencer les histoires qu’ils vont raconter à travers leurs romans. 

 

Pourquoi avoir choisi une île comme décor ?

Après La Jeune fille et la nuit, il y avait d’abord l’envie de rester dans un décor méditerranéen. Après avoir écrit sur les villes américaines, c’était vraiment un bol d’air. Je me suis lancé un défi en créant une île française qui serait un mélange entre Porquerolles, la Corse, l’île d’Hydra en Grèce, des endroits que j’aime et que je connais. Le motif de l’île en littérature ou au cinéma, c’est quelque chose qui peut paraître paradisiaque. Mais ici, au fur et à mesure que le roman avance, l’île se transforme. Elle est soumise à blocus suite à la découverte d’un cadavre et devient menaçante, hostile, dangereuse. Cela fait écho à ce que les personnages vont ressentir. Il y a des psychiatres qui ont remarqué que le mot "île" en anglais, island, cela donne I-land, le territoire du "je", le territoire du moi. Cette métaphore se prête bien effectivement à l’évolution à la fois des personnages et du genre littéraire car le roman démarre sur quelque chose qui peut paraître assez léger pour s’enfoncer dans une histoire beaucoup plus sombre. 

 

Comment s’est passée pour vous la transition de La Jeune Fille et la nuit vers La vie secrète des écrivains ? 

 

La Jeune Fille et la nuit a été très bien accueilli à la fois par les lecteurs, la critique et les éditeurs du monde entier. C’était un roman dont j’ai eu du mal à m’extraire à tel point que j’avais envie de garder le même personnage. Au départ, j’étais parti sur une histoire où on voyait le narrateur du roman précédent, Thomas, être invité à un mariage sur une île car j’avais envie de rester avec ce personnage-là, j’avais envie de rester dans l’univers des écrivains, de la création romanesque jusqu’au moment où j’ai compris qu’il fallait que j’abandonne Thomas. J’écris des romans depuis quinze ans, et avec le temps, j’ai appris à reconnaître assez tôt les fausses bonnes idées. J’ai gardé l’île et l’écrivain et à partir de là, j’ai commencé à réfléchir à une histoire différente mais c’est bien La Jeune Fille et la nuit qui m’a amené directement à l’écriture de ce nouveau livre. J’ai l’habitude de dire qu’une histoire d’amour réussie, c’est rencontrer la bonne personne au bon moment et un roman réussi c’est avoir une bonne histoire et de bons personnages mais être dans un moment de votre vie où vous allez être le plus à même de pouvoir traiter cette histoire-là avec le plus de justesse possible

 

Propos recueillis par Noémie Sudre 

A lire aussi

19 Avril 2019

Après le succès phénoménal de La Tresse dès sa parution en grand format et encore actuellement en poche, Laetitia Colombani reviendra en librairie le...

04 Avril 2019

Best-seller de l’année 2018, La Chambre des merveilles de Julien Sandrel, paru chez Calmann-Lévy et désormais disponible au Livre de Poche,...

21 Mars 2019

Elle s’est classée sixième au palmarès 2018 des auteurs et autrices ayant vendu le plus de livres en France. Après Il est grand temps de...