Vous êtes ici

"Les Os des filles" de Line Papin : Du Vietnam à Paris, la construction d’une femme, bouleversante et poétique

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page
Les os des filles
« Tu avais dix-sept ans alors, à peine, et tu as pris l’avion, seule, pour retourner à Hanoï. Tu vois, j’en ai vingt-trois aujourd’hui, et je retourne, seule, une nouvelle fois, sur les lieux de ton enfance. Tu es revenue et je reviens encore, chaque fois...
Paru le : 
03 Avril 2019

Après deux premiers romans très remarqués, L’Éveil et Toni (Stock), la jeune Line Papin poursuit son chemin en littérature sous le regard bienveillant – très bienveillant – des critiques, des lecteurs et surtout des libraires qui conseillent à coup de superlatifs son dernier né intitulé Les Os des filles (Stock) où elle raconte tout à la  fois son enfance au Vietnam entourée de femmes d’exception, son arrachement à son pays natal, sa tentation de la mort une fois en France et sa lente remontée vers la lumière. Une plume magistrale. Photo : © Patrice Normand

Line Papin en un clin d’œil :

Line Papin est née à Hanoi en 1995 d’un père français et d’une mère vietnamienne. À 10 ans elle s’installe en France. Elle fait des études de lettres, d’histoire de l’art et de cinéma. Elle a publié L’Éveil à la rentrée littéraire 2016, récompensé par plusieurs prix littéraires et comparé aux débuts d’Annie Ernaux (voir notre vidéo). Toni paraît en 2017 suivi des Os des filles au printemps 2019. 

 

Les libraires aiment Les Os des filles : 

 

"À Hanoi, la vie n’était que fête, bruit, les familles mélangées, les amis partout. Et soudain, la France, le froid et surtout aucune explication pour cette petite fille de 10 ans qui ne comprend pas pourquoi on la prive de tout ce qui lui faisait aimer la vie. Il faudra à Line beaucoup de résilience pour remonter le fil, accepter l’âge adulte et raconter le combat de sa grand-mère, l’exil de sa mère et se raconter. Du Vietnam à Paris, la construction d’une femme, bouleversante et poétique." Librairie Durance, Nantes. 

 

"Dès les premières pages, l’autrice nous emporte dans son univers. On se retrouve au Vietnam, le pays de son enfance. Elle nous parle de cet arrachement qu’elle a vécu à ses 10 ans lorsqu’elle a fait le voyage pour la France. C’est aussi l’histoire d’un pays de femmes. Elle fait le portrait de sa grand-mère, de ses tantes et de sa mère. Ce retour aux sources est puissant, vertigineux, l’écriture est percutante." Anaïs, Espace culturel Leclerc, Villeneuve-sur-Lot (47)

 

"Une pure petite merveille d’émotions, un de ces romans où l’héroïne garde toujours une place dans un coin de votre cœur, comme une sœur inconnue… C’est l’histoire bouleversante d’une jeune métis qui retourne au Vietnam à Hanoï sur les lieux de sa jeunesse. Elle va nous raconter son histoire, l’histoire de sa famille, de son pays et celle d’une ville fascinante, Hanoï. Ce roman, c’est l’histoire de quatre femmes, de quatre générations et d’un déracinement. C’est l’histoire d’une petite fille qui passe de la joie, des cris d’enfants, des jeux d’enfants, de l’amour, du soleil, d’un monde ouvert sur les autres à… la France, loin de sa famille, de sa grand-mère, de sa nounou adorée, de la lumière, du bonheur à un appartement étriqué, au silence, au retrait, au ciel sombre… C’est une petite fille qui veut mourir. Tout lui manque, elle ne mange plus, la joie est morte en elle… c’est son combat pour survivre, apprendre à aimer son nouveau pays, la France, redécouvrir les autres et jouer avec ses deux cultures. C’est un roman ébluissant, lumineux, qui ne peut que toucher les mamans et les papas dans ce qu’ils ont de plus intime. Une quête du bonheur retrouvé.", La Griffe noire, Saint-Maur-des-Fossés 

 

"Une plongée intime dans le Hanoï des années 1990, à travers l’histoire d’une jeune fille tiraillée entre deux cultures et celle des femmes de sa vie. Une plume qui se confirme au fil des livres !" Librairie Gallimard, Paris 


Lire un extrait de Les Os des filles.

Selections de livre: 
Toni
L'éveil
L'éveil

A lire aussi

Gisèle Halimi : l'icône féministe se livre dans "Une farouche liberté", avec Annick Cojean

29 Juillet 2020

Gisèle Halimi, décédée ce 28 juillet, se raconte une dernière fois dans Une farouche liberté , recueil d'entretiens menés par la journaliste...
Prix des Lecteurs U 2020 : Mélissa Da Costa récompensée pour son premier roman, "Tout le bleu du ciel"

13 Mai 2020

Disponible au Livre de Poche, le premier roman de Mélissa Da Costa intitulé Tout le bleu du ciel vient de recevoir le Prix des Lecteurs U 2020.
Sandrine Collette reçoit le prix de la Closerie des Lilas 2020

24 Avril 2020

La romancière Sandrine Collette a été récompensée du prix de la Closerie des Lilas 2020 pour son livre Et toujours les forêts , publié aux éditions...