Vous êtes ici

23 Février 2021

"Le parfum des fleurs la nuit" de Leïla Slimani : revue de presse d'un ouvrage intime

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page
"Le parfum des fleurs la nuit" de Leïla Slimani : revue de presse d'un ouvrage intime

Dans Le parfum des fleurs la nuit (Stock), Leïla Slimani raconte sa nuit au musée, passée à la Pointe de la Douane à Venise. Revue de presse d'un livre dans lequel l'auteure nous parle d'elle pour la première fois, mais aussi de l'enfermement, du voyage, de l'identité, de l'entre-deux et de l'écriture.

"Captive volontaire entre les murs de la pointe de la Douane à Venise, l'autre du Pays des autres transforme l'expérience d'un soir en une extraordinaire profession de littérature."

Flavie Philipon, ELLE

 

"C'est là toute la subtilité de ce récit : plutôt que nous entretenir seulement d'art contemporain et de se contenter de "portraitiser" cet endroit inouï, la Punta della Dogana, Leïla Slimani a écrit une ode, non pas à la littérature, mais, plus intéressant encore, à l'écriture - à la difficulté, à l'importance de l'écriture."

Maurice Szafran, Challenges

 

"Le Parfum des fleurs la nuit désarme par sa sincérité, sa lucidité, voire sa nonchalance. Leïla Slimani y exprime son tiraillement entre deux pays (la France et le Maroc), deux conditions féminines (femme qui bosse et mère de famille), deux états d'âme (ambition créatrice et complexes culturels)."

Frédéric Beigbeder, Le Figaro

 

"Dans ce berceau au milieu de l'eau, livrée à la mélancolie de son passé abandonné, elle entremêle la découverte des tableaux, sculptures et photos, avec les sensations redevenues précises de ses premières années."

Jean-Claude Raspiengeas, La Croix

 

"Si ce confinement nous renvoie à notre actualité, [...] son regard, promené au hasard, est la procuration d'une lucarne sur le monde qui nous rappelle que l'imaginaire ne se limite pas entre des murs."

Nicole Ladron de Guevara, La Provence

 

"Ses pages sur la mémoire blessée, sur l'injustice à arracher à l'oubli, sur la place à habiter honnêtement sur cette terre, sont parmi les plus vibrantes qu'elle ait jamais offertes."

Marie Chaudey, La Vie

 

"Leïla Slimani a une manière de se livrer avec un mélange de sincérité brutale (celle que permet la nuit, sans doute) et de maîtrise d'elle-même qui fait le charme de ce livre, le premier dans lequel elle s'autorise l'autobiographique."

Raphaëlle Leyris, Le Monde

 

"C'est un beau livre, comme un traité de soi-même, la trame d'un moucharabieh de ténèbres."

Marc Lambron, de l'Académie française, Le Point

 

"Son livre est l'autoportrait d'une romancière acharnée, qui a compris grâce à Salman Rushdie qu'on n'est "pas obligé d'écrire au nom des siens", et que s'enfermer dans la littérature est le meilleur moyen pour se libérer de tout le reste."

Grégoire Leménager, L'Obs

 

 

Shannon Humbert.

Le parfum des fleurs la nuit
Avis des lecteurs : 4/5 4 Donner un avis
Comme un écrivain qui pense que « toute audace véritable vient de l’intérieur », Leïla Slimani n’aime pas sortir de chez elle, et préfère la solitude à la distraction. Pourquoi alors accepter cette proposition d’une nuit...
Paru le : 
20 Janvier 2021

A lire aussi

Bérengère Philippon : le portrait d’une instagrameuse qui nous aide à nous libérer du sucre

26 Janvier 2022

À l’occasion de la sortie du nouveau livre de Bérengère Philippon, Je réussis ma détox sucre 2 : desserts et goûters à IG bas (éditions...
"La Falsification de l'Histoire" de Laurent Joly : décrypter le discours d'Eric Zemmour en le confrontant à l'Histoire

26 Janvier 2022

Avec La Falsification de l'Histoire (Grasset), Laurent Joly signe un ouvrage éminemment engagé. En rétablissant la vérité historique concernant l...
Prix du Livre étranger 2022 France Inter / Le Point : Jón Kalman Stefánsson pour « Ton absence n’est que ténèbres »

25 Janvier 2022

Le Prix du Livre étranger 2022 organisé par France Inter et Le Point a été décerné à Jón Kalman Stefánsson, pour Ton absence n’est que ténèbres...