Vous êtes ici

15 Février 2012

Donna Leon : Enquête à visage couvert

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page
Donna Leon : Enquête à visage couvert

Avec La femme au masque de chair (Calmann-Lévy), la romancière Donna Leon livre une nouvelle enquête du commissaire Brunetti, qui nous entraîne dans l’univers des transports routiers et des trafics mafieux.

L’auteur en un clin d’œil :

Ancienne guide touristique à Rome, Donna Leon est l'auteur de la saga des enquêtes du commissaire Brunetti. Lire la biographie de Donna Leon. 

 


Pourquoi on aime "La femme au masque de chair" :

La femme au masque de Chair marque le retour du commissaire Guido Brunetti. En s’appuyant sur les ingrédients qui ont construit son succès – plume acérée, regard critique et avisé sur la cité vénitienne, personnages complexes et attachants – Donna Leon signe, avec ce 18e tome de sa saga, une nouvelle aventure à suspense du policier mélancolique, devenu un héros international.

 


L’intrigue débute, dans une Venise enneigée, par un dîner mondain organisé par le Comte Falier, beau-père de Brunetti. Le Commissaire y fait la connaissance de Franca Marinello, une mystérieuse jeune femme passionnée de Cicéron et Virgile, et dont le visage défiguré par la chirurgie esthétique, semble la rendre prisonnière de son propre corps. Le lendemain, Brunetti se voit confier pour mission d’enquêter sur la mort d’un transporteur routier. Cette instruction de routine va alors rapidement l’entraîner dans un trafic de déchets organisé par la mafia et placer sur sa route un visage qu’il n’a pu oublier…

 


Depuis bientôt vingt ans et sa première enquête Mort à la Fenice, le commissaire Brunetti, passionné d'histoire et grand lecteur des penseurs classiques gréco-romains, nous fait découvrir la face cachée de la Sérénissime. Ce nouvel opus n’échappe pas à la règle. Du monde de la médecine à la mafia, en passant par la corruption ou les usines des déchets, aucun secret n’échappe encore une fois à la ténacité de ce grand épicurien, né de l’imagination de Donna Leon.

 


Le regard critique :

Contrairement aux précédents volumes, l’entourage professionnel et privé du commissaire Brunetti semble jouer un rôle secondaire dans cette enquête. Certains amateurs de Donna Leon pourront ainsi regretter la faible utilisation par l’auteur de ces personnages.

 

La page à corner :

Lorsque Brunetti fait la connaissance de Franca, dont le visage ne peut laisser indifférent : "Sa bouche s’étirait pour l’éternité en un petit sourire. (…). Les lèvres qui formaient ce sourire pincé étaient pleines, pulpeuses et du rouge profond des variétés tardives de cerises. Ses yeux paraissaient repoussés vers le haut par ses pommettes, qui s’étiraient de part et d’autre de son nez, tendues en deux nodules roses de la taille d’un demi-kiwi coupé dans la longueur." (p.13)

 

"La femme au masque de chair" dans la presse : 

"Sa plume bien aiguisée, Donna Leon décape les ors de la Sérénissime pour en dévoiler les côtés les plus sombres." Olivier Mauriac - Madame Figaro


 


Olivier Simon

Brunetti passe à table
« L’une de premières choses que l’on m’a dites lorsque je suis arrivée en Italie, il y a quarante ans, et alors que je ne parlais pas un mot d’italien, a été : Mangia, mangia, ti fa bene. “Mange, mange, ça te fera du bien.” Mais, comme je n’allais pas...
Paru le : 
23 Février 2011

A lire aussi

Prix du Masque 2022 : découvrez les lauréats !

12 Mai 2022

Le Prix du Masque français a été remis à Jean-Christophe Portes pour Le Mystère du masque sacré . Richard Birkefeld et Göran Hachmeister remportent...
Bien-être : découvrez les polars guérisseurs de Natacha Calestrémé

01 Avril 2022

Et si on lisait un polar pour aller mieux ? C'est ce que nous propose Natacha Calestrémé avec ses polars guérisseurs, publiés au Livre de Poche...
Quais du Polar 2022 : les livres incontournables du festival
Le festival Quais du Polar 2022 a eu lieu à Lyon du 1er au 3 avril. L'occasion d'aller à la rencontre des plus grands auteurs de polars et de...