Vous êtes ici

20 Août 2014

Christophe Donner : Rassam, Berri, Pialat… et les autres

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page
Christophe Donner : Rassam, Berri, Pialat… et les autres
Un roi sans lendemain
Avis des lecteurs : 4/5 7 Donner un avis
: « Un beau matin, Simon Lechinar appelle Henri Norden pour lui demander d’écrire un scénario de film sur Louis XVII. Henri ne sait pas qui est Louis XVII, mais pendant que Simon Lechinar lui explique que sa fille productrice ne désire rien de plus que de produire un film sur Louix XVII,...
Paru le : 
22 Août 2007

Dans Quiconque exerce ce métier stupide mérite tout ce qui lui arrive (Grasset), c’est toute l’histoire du cinéma des années 70, portée par ses fantasques producteurs au premier rang desquels figure Jean-Pierre Rassam, dans laquelle nous plonge Christophe Donner. Cruel et jouissif.

Christophe Donner en un clin d’œil :

Christophe Donner est un écrivain, journaliste, critique littéraire et cinéaste français. Il est l'auteur d'une œuvre importante et variée. Lire la biographie de Christophe Donner. 

 

Pourquoi on aime "Quiconque exerce ce métier stupide mérite tout ce qui lui arrive" :

 

Sexe, drogue, jalousie… et démesure. Voici le programme de ce roman retraçant le destin hors-norme d’un trio d’amis qui, voulant changer le monde, deviendront beaux-frères ennemis. La sœur du premier épousera le deuxième dont la sœur vivra avec le troisième.
 

Un scénario digne des plus grands drames hollywoodiens avec dans les rôles principaux : Claude Berri, Maurice Pialat et surtout, Jean-Pierre Rassam. Producteur génial, flambeur, bluffeur, visionnaire, libre, drogué… Rassam est l’archétype du héros que l’on adore détester.

 


Dans le Paris des années 60, ce surdoué issu d’une famille aisée de Beyrouth, s’improvise, à vingt-deux ans, producteur en trois semaines. Autour de lui gravitent Claude Berri et Maurice Pialat donc, mais aussi Jean-Luc Godart, Raoul Levy, Brigitte Bardot, Eric Rohmer, Jean-Louis Trintignant, etc.

 



Plus qu’un simple biopic, il s’agit là d’une véritable immersion dans cette époque dorée et révolue du cinéma des années 60-70. Sans le moindre scrupule, Christophe Donner écarte le grand rideau rouge pour observer les coulisses, la réalité derrière le rêve, les dessous du mythe. Tous les personnages sont vrais. Comme le sont les lieux évoqués. Seuls les dialogues, intelligemment mis en scène, sont inventés.

 



De parties de poker irréelles où les Oscars se jouent contre des filles, en beuveries, orgies et caprices en tout genre, l’auteur nous raconte dans un style drôle et acéré comment le trio infernal Rassam-Berri-Pialat est allé si loin dans l’amour, l’amitié, la jalousie, la trahison, la gueule de bois et l’utopie qu’il en a inspiré à Orson Welles une "phrase parfaite"selon le romancier, pour le titre de son livre : "Quiconque exerce ce métier stupide mérite tout ce qui lui arrive".
 

La page à corner :

 

Lors d’une partie de poker mal engagée avec Jean-Pierre Rassam, Claude Berri, à sec, décide de mettre sur le tapis une mise inattendue :
"Berri pose l’objet lourd et doré sur la table, écrasant le tas de billets de banque :
-C’est mon Oscar.
Après un moment de stupeur, Rassam s’empare de cette chose qui brille et semble sortie tout droit du stade olympique de Nuremberg. On ne peut pas appeler ça un objet d’art.
-C’est lourd, la vache ! Ça doit bien faire dans les quatre kilos, ce machin.
-Je sais, on trouve les mêmes dans les brocantes de Cape Cod à mille dollars.
Sur le socle, on peut lire : « Academy award, 1966, to Claude Berri for his short film – Le Poulet. »
Rassam scrute le visage de Berri. Il ne pige pas le rapport entre le type rondouillard qu’il vient de plumer et cette fameuse statuette, symbole de la réussite hollywoodienne.
-Ton court-métrage s’appelle Le Poulet ?
-Oui.
-Bon, écoute-moi, mec. Que tu aies eu un Oscar, j’ai déjà du mal à le croire, pour un film qui s’appelle « Le Poulet », c’est pas pensable mais que tu te promènes avec, le soir du réveillon, là, il faut que tu m’expliques.
-J’ai cru qu’il me porterait chance.
On rit. L’atmosphère se détend. Rassam demande qu’on leur apporte une bouteille de champagne. Il offre un cigare à Berri.
-T’as pas trouvé mieux comme titre ? Je ne sais pas, moi, « Le Flic » par exemple, ou « Le Condé ».
-Mais ce n’est pas un film policier.
-Ah bon ? Ne me dis pas que ça se passe à la campagne !
-En banlieue. C’est l’histoire d’un petit garçon dont les parents achètent un poulet, en vue de l’engraisser pour le manger. Le petit garçon se prend d’affection pour l’animal, et il ne veut pas que son père lui coupe la tête. Alors il a l’idée de placer un œuf dans la caisse du poulet pour faire croire que c’est une poule. Les parents sont d’abord très étonnés, mais finalement ils sont contents d’avoir une poule qui donne un œuf par jour.  Tous les soirs, le gosse leur vole un œuf dans le frigo et le place dans la caisse du poulet. Jusqu’au jour où, ayant grandi, le poulet pousse un cocorico qui révèle la supercherie. Le petit garçon avoue son escroquerie et tout le monde se réconcilie dans le lit conjugal, tandis que le coq chante à tue-tête.
-Et ils t’ont donné un Oscar pour ça ?
"

 



 

"Quiconque exerce ce métier stupide mérite tout ce qui lui arrive" dans lla presse :

 

"Quiconque exerce ce métier stupide mérite tout ce qui lui arrive se lit d'une traite ou presque, porté par une écriture percutante. Regard acéré et drôle sur un monde (le cinéma) et une époque (la fin des années 60 et les 70's), sa lecture est tout simplement jubilatoire." Culturebox.

 



Olivier Simon
 

A lire aussi

Boris Vian en 5 citations

06 Novembre 2020

Boris Vian n'est pas mort...et sa vie est palpitante. Ecrivain, chanteur, inventeur, musicien, poète, trompettiste, Boris Vian eu l'effet d...
"L'étreinte" : un roman tendre signé Flavie Flament

29 Septembre 2020

Flavie Flament publie un nouveau roman placé sous le signe de la tendresse : L'Étreinte (JC Lattès)...
"Graines de héros" : quand les auteurs s'engagent aux côtés de l'UNICEF

10 Septembre 2020

Le Livre de Poche s'engage en faveur de l'éducation en publiant Graines de héros , un ouvrage collectif dont une partie des bénéfices est...