Vous êtes ici

05 Avril 2024

« Assises » de Tiphaine Auzière : une plongée vertigineuse et pleine d’humanité au cœur des assises

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Imprimer la page

Dans Assises, son premier roman publié chez Stock, Tiphaine Auzière plonge le lecteur au cœur des procès d’assises : des sujets d’une extrême dureté qui immergent le lecteur dans le fonctionnement judiciaire, interrogent la société contemporaine mais dont émergent malgré tout l’humanité et la lumière.

Tiphaine Auzière en un clin d’œil

Née en 1984 à Amiens, Tiphaine Auzière est avocate de profession et vit aujourd’hui dans les Hauts-de-France. Assises, sorti chez Stock en 2024, est son premier roman.

Pourquoi on aime Assises ?

Une petite fille victime d’inceste de la part de son beau-père, une femme accusée de meurtre sur son compagnon violent depuis des années, une autre forcée par son mari de tourner dans des films pornographiques, voici certaines des personnes que doit défendre Diane, avocate dans les Hauts-de-France, dans le premier roman de Tiphaine Auzière.

Elle-même avocate, l’autrice plonge le lecteur au cœur de procès d’assises, où l’on juge les crimes et les présumés coupables de vol, de viol ou encore de meurtre. Malgré la sordidité des affaires dont il est question, Tiphaine Auzière réussit le tour de force de faire ressortir de ses personnages la lumière, l’humanité et l’espoir.

Dans Assises, la protagoniste Diane, jeune avocate installée à Boulogne-sur-Mer à la vie rangée, vit son métier avec passion. Au début du roman, elle défend Jeanne, cette petite fille victime d’inceste de la part de son beau-père. Au-delà du procès, elles resteront liées par un lien qui apparaît incessible. Puis, il y a Laura Deramcourt : cette femme brisée par le décès de son petit garçon, puis par des années de violence conjugale, accusée, à raison, d’avoir assassinée son compagnon. La passion, c’est aussi au contact de César, procureur des assises, que Diane l’expérimente. Assises ouvre une fenêtre sur l’un des moments charnière de la vie de Diane, tant professionnelle, avec cette affaire cruciale dans sa carrière qui défraie la chronique, que personnelle et intime, dans son histoire avec César et le chemin qu’elle va devoir choisir.

En plaçant le lecteur dans les affaires d’assises, le roman interroge les principes de la justice : quelle réparation pour une victime, quelle sanction pour un bourreau autrefois victime, par quel biais le cadre judiciaire peut-il considérer de manière juste les hommes et les femmes amenés à comparaître ?

Les pages à corner

« Malgré tout, son absence lui pesait. Laura s’interdisait de l’exprimer à haute voix, car elle savait que son entourage ne comprendrait pas. Comment manquer de quelqu’un qu’on a tué ? Même si elle trouvait cela absurde, Laura ne pouvait s’empêcher de penser à David, de se rappeler les bons moments vécus ensemble. Au début de leur relation, il s’était montré si gentil et attentionné avec elle. Et puis, à ses côtés, Laura s’était sentie unique. Elle avait aimé sa surprotection et l’intensité de leur sentiment amoureux. Avec David, tout était excessif mais vibrant. Sans lui, la vie lui semblait parfois tiède et monotone. Surtout, Laura peinait à trouver de nouveaux repères tant elle avait pris l’habitude de se reposer sur lui. Elle avait lié sa vie à la sienne, acceptant qu’il en dispose en la déchargeant des fardeaux de l’existence. Si David avait vaincu Goliath, il pouvait bien anéantir le chagrin de Laura. Alors, elle avait tout accepté, même si le héros était devenu son bourreau. Bien que décédé, David avait toujours un ascendant sur elle. Chaque nuit, son corps se réveillait en sursaut et le cherchait dans le lit par habitude autant qu’inquiétude. Psychologiquement, Lara était encore sous le joug d’un mort qu’elle gardait vivant. » p. 132-133

Dans la presse

L’interview de 8h20 de Léa Salamé

L'avocate et romancière Tiphaine Auzière est l'invitée de Léa Salamé. Elle est l'autrice de "Assises" (éditions Stock), roman racontant l'histoire de jeunes filles ou de femmes victimes de violence. L'écrivaine décrit également la justice au travers d'événements dramatiques. France Inter

 

Conversations Madame Figaro avec Tiphaine Auzière

Dans le dernier épisode de "Conversations Madame Figaro", Joseph Ghosn reçoit Tiphaine Auzière. L'avocate voit son premier roman, Assises, publié aux éditions Stock. La jeune auteure plonge les lecteurs au cœur de la justice, métier qu'elle n'abandonnera pas malgré l'appel de la plume. Madame Figaro

 

Le portrait - Tiphaine Auzière, bien assises

L’avocate, belle-fille du président Macron, a écrit un premier roman, une fiction judiciaire dont l’héroïne lui ressemble.

Elle garde longtemps ses secrets, puis parle à son heure, articulée, précise, prudente. Avocate, Tiphaine Auzière sait la discrétion nécessaire à sa profession. La belle-fille d’Emmanuel Macron connaît les facilités que procure le voisinage de l’Elysée et les interdits qui en découlent, sans oublier les avanies qui volent en escadrille dans ces parages. La primo-romancière a longtemps caché à son entourage la fiction qu’elle publie ces jours-ci. La débutante craignait l’avis de la professeure de français qu’a été sa mère. Après lecture, Brigitte Macron l’a complimentée : « Je ne savais pas que tu portais ça en toi et je m’en veux d’être si longtemps passée à côté. » Au moment de la rencontre avec Libé, le beau-père président, lui, n’avait pas encore lu l’ouvrage. Luc Vaillant - Libération

 

Alors que son livre intitulé "Assises" (éditions Stock) vient de sortir, Tiphaine Auzière était l'invitée des 5 dernières minutes du 12/13 info, jeudi 21 mars.

Du barreau à la littérature : "Ce sont des histoires de résilience", confie Tiphaine Auzière, avocate et fille de Brigitte Macron. France Info

 

Lucile Charlemagne

Avis des lecteurs : 4/5 6 Donner un avis
Un soir ordinaire de violences conjugales, quand la victime consentante dit non, et ôte la vie de son compagnon et persécuteur. À la croisée des chemins et des tribunaux, autour de Diane, avocate, se nouent et se dénouent les destins. Laura accusée du...
Paru le : 
06 Mars 2024
Selections de livre: 

A lire aussi

Dans La gosse , paru chez Grasset fin mars, Nadia Daam parle de sa relation avec sa fille qu’elle élève seule. Monoparentalité, adolescence,...
« Rapatriement » d’Eve Guerra chez Grasset, Prix Goncourt du premier roman 2024

14 Mai 2024

Eve Guerra reçoit le Prix Goncourt du premier roman 2024 pour son livre Rapatriement , publié chez Grasset.

02 Mai 2024

Julien Sandrel, l’auteur de best-sellers dont La Chambre des merveilles , adapté au théâtre et au cinéma l’an dernier, publie son...