Vous êtes ici

01 Août 2019

"Profession du père" de Sorj Chalandon bientôt au cinéma avec Benoît Poelvoorde

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page
"Profession du père" de Sorj Chalandon bientôt au cinéma

Profession du père (Grasset / Livre de Poche), roman d'inspiration autobiographique de Sorj Chalandon, se donnera bientôt à voir sur grand écran. Une adaptation portée par Jean-Pierre Améris, qui mettra notamment en scène Benoît Poelvoorde.

Journaliste et écrivain, Sorj Chalandon a publié de nombreux romans. Parmi ceux-ci, Profession du père (Grasset / Livre de Poche), qui explore tout en sensibilité la relation d'un père brutal à son fils, est en cours d'adaptation pour le cinéma.

 

Un roman autobiographique sur la relation père-fils

C'est en 2015 que Sorj Chalandon publie Profession du père aux éditions Grasset. Alors très attendu pour la rentrée littéraire, ce roman raconte la relation tumultueuse d'un père et de son fils. Bien que dotée d'une dimension autobiographique indéniable, cette histoire demeure avant tout une fiction : c'est celle d'Emile Choulans, personnage principal et narrateur de l'histoire. Tout au long du roman, il est aux prises avec un père dont il ne connaît jamais la profession. Comme tous les enfants qui croient leur père, il rentre toujours dans le jeu du sien quand celui-ci s'invente divers métiers, jusqu'à bien vouloir l'aider quand il lui dit qu'il faut tuer De Gaulle qui l'a trahi.

Chaque jour réserve une nouvelle fable, ne manquant pas de rendre attachante la figure paternelle. Seulement, en plus d'être mythomane, ce père est violent. Se joue alors un huis clos familial, dans lequel celui-ci peut se révéler cruel. Ce roman, à l'image d'un père qui souffle le chaud et le froid, repose sur un équilibre maîtrisé entre effroi absolu et comique. Comme le dit Sorj Chalandon lui-même, au cours de la lecture, "on passe du manque d'air au rire." Une subtilité qui lui a d'ailleurs valu le Prix du Style en 2015.

 

Une adaptation pour le cinéma

Le réalisateur Jean-Pierre Améris, à qui l'on doit notamment le film Les Émotifs anonymes, a choisi de s'emparer de cette histoire intime et d'en proposer une adaptation cinématographique. Et puisqu'une oeuvre semble toujours échapper à son auteur, le réalisateur a décidé de donner un nouveau souffle au récit de Sorj Chalandon : ainsi, le ton adopté sera moins violent que dans l'oeuvre originale et pourra davantage être qualifié de tragi-comique. Une modification accueillie avec bienveillance par l'écrivain lui-même, qui laisse libre le réalisateur d'effectuer les changements qu'il souhaite. 

Pour incarner le père, personnage éminemment ambivalent, Jean-Pierre Améris a immédiatement pensé à un comédien : Benoît Poelvoorde. C'est donc lui qui donnera la réplique à Emile Choulans, interprété par le jeune Jules Lefevre. Pour compléter le trio familial, l'actrice Audrey Dana jouera le rôle de la mère d'Emile. Tout le film sera tourné à Lyon - une évidence pour le réalisateur, dont c'est la ville natale. Un choix d'autant plus pertinent que l'auteur de Retour à Kyllibegs et du Quatrième mur en est également originaire. 

 

Pour patienter avant la sortie du film, Sorj Chalandon sera de retour en librairie le 14 août avec Une joie féroce (Grasset), roman dans lequel il se fait, pour la première fois, la plume d'une voix féminine et qu'il nous présente déjà en vidéo.

 

Shannon Humbert.

A lire aussi

15 Octobre 2019

Claudie Hunzinger et Jean-Noël Orengo : deux grands noms de la rentrée littéraire des éditions Grasset déjà cités lors de la révélation de la...

10 Octobre 2019

La première sélection d'ouvrages en lice pour le Grand Prix du roman de l'Académie française a été dévoilée ce 26 septembre. Y figurent...

10 Octobre 2019

Roman phénomène de l'année 2017 aux Etats-Unis et élu meilleur livre de l'année par le magazine America , My absolute darling de Gabriel...