Vous êtes ici

26 Novembre 2015

Palmarès "Lire" des 20 meilleurs livres de l’année : Virginie Despentes, Ryan Gattis ou encore Serge Bramly distingués

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page
Palmarès "Lire" des 20 meilleurs livres de l’année : Virginie Despentes, Ryan Gattis ou encore Serge Bramly distingués

Comme tous les ans, la rédaction du magazine Lire a dévoilé les 20 livres qui, selon elle, sont les meilleurs de l’année. Boualem Sansal domine ce palmarès également composé de Virginie Despentes, Ryan Gattis, Serge Bramly ou encore Marceline Loridan-Ivens. 

Quels sont les 20 meilleurs livre de l’année ? Chaque année, c’est la question que se pose le magazine Lire pour distinguer autant d’ouvrages dans autant de catégories différentes. Pour 2015, c’est le Grand prix du roman de l’Académie française, 2084 : la fin du monde (Gallimard) de Boualem Sansal, qui est sacré meilleur livre toutes catégories confondues.

 

Les maisons Hachette distinguées dans les catégories roman français, roman noir, autobiographie et livre d’art

 

Virginie Despentes et son phénoménal Vernon Subutex (tomes I et II) (Grasset) l’emporte dans la catégorie roman français et Ryan Gattis dans celle du roman noir avec Six jours (Fayard) au plus près des gangs au cœur des émeutes de Los Angeles de 1992. Marceline Loridan-Ivens se distingue dans la catégorie autobiographie avec Et tu n’es pas revenu (Grasset), hommage à son père mort dans les camps et Serge Bramly dans la catégorie livre d’art avec La transparence et le reflet paru à la rentrée chez JC Lattès et qui se questionne sur les usages du verre entre histoire et histoire de l’art.

 

Le palmarès complet du magazine Lire pour l’année 2015 :

 

Meilleur livre : 2084 : la Fin du monde de Boualem Sansal (Gallimard).

 

Meilleur roman français : Vernon Subutex, Tomes I et II de Virginie Despentes (Grasset) (lire le conseil de lecture du tome Idu tome II)

 

Meilleur roman étranger : D’ailleurs, les poissons n’ont pas de pieds de Jón Kalman Stefansson, traduit de l’islandais par Eric Boury (Gallimard).

 

Révélation française : Evariste de François-Henri Désérable (Gallimard).

 

Révélation étrangère : L’Oiseau du Bon Dieu de James McBride, traduit de l’anglais (Etats-Unis) par François Happe (Gallmeister).

 

Meilleur premier roman français : Camille, mon envolée de Sophie Daull (Philippe Rey).

 

Meilleur premier roman étranger : Tout ce qui est solide se dissout dans l’air de Darragh McKeon, traduit de l’anglais (Irlande) par Carine Chichereau (Belfond).

 

Meilleur polar : Toutes les vagues de l’océan de Victor del Árbol, traduit de l’espagnol par Claude Bleton (Actes Sud).

 

Meilleur roman noir : Six jours de Ryan Gattis, traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Nicolas Richard (Fayard)

 

Meilleur livre jeunesse : Les petites reines de Clémentine Beauvais (Sarbacane).

 

Meilleure BD : Ici de Richard McGuire (Gallimard BD).

 

Meilleur recueil de nouvelles : Première personne du singulier de Patrice Franceschi (Points).

 

Meilleure autobiographie : Et tu n’es pas revenu de Marceline Loridan-Ivens (Grasset).

 

Meilleure biographie : Aragon de Philippe Forest (Gallimard). 

 

Meilleure livre de philosophie : Cosmos : Une ontologie matéraliste de Michel Onfray (Flammarion).

 

Meilleur récit de voyage : Berezina de Sylvain Tesson (Guérin).

 

Meilleur livre d’histoire : Le brasier de Nicolas Chaudun (Actes Sud).

 

Meilleur livre de sciences : L’Univers à portée de main de Christophe Galfard (Flammarion).

 

Meilleur livre d’art : La transparence et le reflet de Serge Bramly (JC Lattès) (voir la vidéo de l'auteur)

 

Meilleur livre audio : Les Souvenirs de David Foenkinos, lu par Loïc Corbery (Gallimard, 1 CD).

 

N.S 

 

A lire aussi

Twilight : Stephenie Meyer annonce la sortie d'un nouveau roman, "Midnight Sun"

05 Août 2020

Plus de dix ans après la parution du dernier tome de la saga Twilight , Stephenie Meyer publie un nouveau volet ce 5 août 2020, aux éditions Hachette...
Gisèle Halimi : l'icône féministe se livre dans "Une farouche liberté", avec Annick Cojean

29 Juillet 2020

Gisèle Halimi, décédée ce 28 juillet, se raconte une dernière fois dans Une farouche liberté , recueil d'entretiens menés par la journaliste...
"Notre dernière sauvagerie" : le coup de coeur de la librairie La Vie devant soi à Nantes

28 Juillet 2020

Charlotte Desmousseaux de la librairie La Vie devant soi à Nantes a eu un coup de cœur pour un livre de la rentrée littéraire 2020 : Notre dernière...