Vous êtes ici

25 Septembre 2018

Marc Citti : la playlist de "Sergent Papa"

On le connait surtout pour ses rôles sur le grand, le petit écran et sur les planches mais depuis cette année, Marc Citti porte également la casquette de l’écrivain après avoir signé son premier roman, Sergent Papa. Publié chez Calmann-Lévy pour la rentrée littéraire 2018, ce récit raconte une relation père/fils complexe tout en intégrant des références au rock’n’roll des années 1970. Voici une playlist proposée et commentée par l’auteur pour accompagner votre lecture et entrer dans l’univers des personnages de Sergent Papa


Chères lectrices et lecteurs, vous qui tenez Sergent Papa entre vos mains ou qui venez de placer l'ouvrage en haut de votre pile à lire d'automne, sachez que Marc Citti vous propose de lire son premier roman en musique (voir la playlist en bas de la page) : "Si vous avez ce roman entre les mains et que vous l’avez ouvert, vous pouvez constater que cette histoire de père et de fils recèle de nombreuses références musicales. Certaines font partie de l’histoire de la pop music et vous parleront certainement d’emblée (The Beatles, David Bowie...). D’autres sembleront peut-être plus obscures... Voici donc une playlist concoctée pour vous, assortie de quelques commentaires, qui, je l’espère, contribueront à éclairer votre lecture".


Hold on d’Alabama Shakes ouvre le récit 


Le groupe Alabama Shakes est mentionné dès la première page du roman. Antoine, le fils musicien de Mathieu, le narrateur, et son groupe Les Extradés, assurent la première partie de leur concert au Casino de Paris. Marc Citti justifie son choix en relevant la particularité du groupe : "Alabama Shakes est un groupe américain qui distille un rythm’n blues intemporel, tour à tour artisanal et sophistiqué et dont la chanteuse, Brittany Howard, est dotée d’une voix impressionnante." C’est d’ailleurs avec elle qu’Antoine échangera un regard complice au début de leur premier set, suffisant à lui redonner confiance pour affronter son public : "elle lève le pouce et lui décoche un clin d’œil enthousiaste. Cette marque de complicité, émanant de la plus fantastiques voix soul du moment, le comble plus que ne le feraient toutes les ovations du monde" (p. 14).


Carolina drama de Jack White vous donne le la 


Toujours dans les premières pages du roman, l’auteur fait intervenir une critique du magazine des Inrockuptibles concernant Antoine. "Cet énergumène est le rejeton naturel de Little Richard et de Catherine Ringer, autant que le cousin hexagonal de Jack White" (p. 14). "Tout comme White, Antoine revisite quatre décennies de rock en les réinventant, Tout comme White, il est un guitariste hors-pair et un chanteur singulier. Le morceau choisi dans cette playlist, Carolina drama des Raconteurs, l’une des innombrables formations de White, est un modèle du genre", indique l'auteur. De  quoi vous donner quelques précisions afin de rythmer votre lecture. 


De la joie et de la folie avec Muffin man de Frank Zappa


Selon Antoine, "le plus fou des compositeurs" est Frank Zappa. Marc Citti a choisi Muffin man, un morceau réjouissant qui, d’après lui, représente bien "toute la malice" du génie Zappa. "Son parcours singulier, l’œuvre qu’il laisse derrière lui, qu’il faut considérer dans son entièreté puisqu’elle n’a jamais à proprement parler accouché d’un "tube", ne pouvait qu’impressionner durablement Antoine et ses compagnons" commente l’auteur de Sergent Papa.


Un mix de Brian Setzer et de Prince pour faire vibrer votre lecture


A cette playlist rock’n’roll viennent s’ajouter Brand New Cadillac et Darling Nikki de Prince. Ces artistes constituent une part importante de l’influence musicale du groupe d’Antoine, Les Extradés. En effet, Marc Citti nous explique : "Virtuose absolu de la guitare, longtemps leader du groupe de rockabilly Stray cats, Brian Setzer est décrit comme une influence majeure d’Antoine […]. Brand new Cadillac repris par le Brian Setzer Orchestra illustre parfaitement la spécificité du jeu de guitare swing et tendu à l’extrême de Brian Setzer".  Pour ce qui est du "Purple One", il occupe les pages 67 et 68 de Sergent Papa. Marc Citti nous confie : "On peut imaginer que Darling Nikki, morceau déstructuré et brillantissime de Prince puisse faire penser à la musique des Extradés : jeu de guitare rageur, voix érotisée à l’extrême et rythme irrésistible..."


Absent Friends de Divine Comedy clôture l’histoire


Les dernières pages de Sergent Papa sont rythmées par la "mélancolie souriante" d’Absent Friends. L’auteur a même organisé une rencontre entre Antoine et le chanteur de The Divine Comedy : "Neil Hannon, chanteur de Divine Comedy, est un personnage à part entière du roman puisqu’Antoine, à la fin du livre, est amené à collaborer avec lui." De plus, ce morceau est décrit par Mathieu, le père d’Antoine et narrateur, comme étant "la plus belle chanson pop du monde après 'I Am the Walrus' and 'Ashes to Ashes'".

 

Voilà, vous êtes à présent un peu déjà dans l'histoire et parés pour vous lier, vous aussi, avec ce duo père/fils entre tendresse, jalousie et violence des sentiments. 

J.P 
 

Livres liés 
Sergent papa

A lire aussi

12 Décembre 2018

Big news : Hachette.fr se met au podcast ! Découvrez dès à présent le premier épisode de "Maison Papier", une collection en devenir d...

10 Décembre 2018

Après un suspens savamment orchestré en ligne par les éditions Calmann-Lévy et l'auteur lui-même, le nouveau polar de Niko Tackian intitulé...

07 Décembre 2018

L’auteur du célèbre livre Un sac de billes , Joseph Joffo, est décédé ce jeudi 6 décembre à l’âge de 87 ans. Paru chez JC Lattès en 1973...