Vous êtes ici

08 Novembre 2017

Le prix Femina essai récompense Jean-Luc Coatalem pour "Mes pas vont ailleurs"

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Imprimer la page

Ce mercredi 8 novembre, le prix Femina essai a été attribué au récit de Jean-Luc Coatalem, Mes pas vont ailleurs (Stock) inspiré par la figure de l’écrivain Victor Segalen tandis que dans la catégorie roman c’est Philippe Jaenada qui a été récompensé pour La Serpe (Julliard) et Edgar Wideman au domaine étranger pour Écrire pour sauver une vie (Gallimard). 

Jean-Luc Coatalem avait déjà récemment été distingué par le Prix de la Langue française. Le voilà à présent lauréat du prestigieux prix Femina essai pour Mes pas vont ailleurs paru chez Stock. 

 

Jean-Luc Coatalem sur les traces d’un "compagnon mystérieux"

 

Fasciné depuis de nombreuses années par l’écrivain voyageur Victor Segalen, Breton et Brestois comme lui, Coatalem lui rend hommage dans ce récit mystérieux où il semble suivre les traces d’un fantôme. En mai 1919, ce dernier, tout juste revenu de son dernier voyage en Chine, pose ses valises au grand Hôtel d’Angleterre près de la forêt bretonne du Huelgoat. Un matin, il quitte sa chambre pour ne plus jamais y revenir. On retrouvera son corps sans vie deux jours plus tard. L’auteur part de cette mort étrange pour marcher dans les pas de ce "compagnon mystérieux" comme il l'explique dans notre vidéo et entrelace ainsi les fils de la littérature, de l’esprit vagabond et de la vie. 

 

Philippe Jaenada récompensé pour La Serpe

 

Notons que le jury du Femina, notamment composé de Virginie Despentes, Camille Laurens ou encore Evelyne Bloch-Dano, a par ailleurs distingué Philippe Jaenada pour La Serpe (Julliard) dans la catégorie roman et Edgar Wideman pour Ecrire pour sauver une vie (Gallimard) dans la catégorie roman étranger. Alors que nous l’inerrogions il y a quelques semaines sur les livres qui l’accompagnent au quotidien, Camille Laurens qualifiait l’ouvrage de Philippe Jaenada comme le dernier livre qui l’avait fait rire et évoquait notamment les digressions triviales d’un narrateur pourtant aux prises avec une enquête policière et qui contribuaient grandement au "bonheur de lecture"

 

Pour tout savoir des ouvrages de la rentrée littéraire des maisons du groupe Hachette Livre, consultez donc notre dossier

 

N.S 

Afin de pouvoir visionner cette vidéo, merci de consentir à utiliser les cookies de notre fournisseur vidéo.

A lire aussi

"Les âmes errantes" : Cécile Pin reçoit le Prix Fragonard de la littérature étrangère 2024

15 Mai 2024

Cécile Pin a reçu mardi 14 mai 2024 le Prix Fragonard de littérature étrangère 2024 pour son premier roman, Les âmes errantes (Stock).
Grand Prix de l'Imaginaire 2024 : Kim Stanley Robinson récompensé pour "Le Ministère du futur"

15 Mai 2024

Le Grand Prix de l'Imaginaire du roman étranger 2024 a été remis à Kim Stanley Robinson, auteur du roman Le Ministère du futur publié aux...
Camille de Peretti remporte le Prix Maison de la Presse 2024 pour "L'Inconnue du portrait"

15 Mai 2024

Camille de Peretti a été récompensée mardi 14 mai 2024 du Prix Maison de la Presse 2024 pour son roman L'Inconnue du portrait , publié aux...