Vous êtes ici

19 Avril 2019

"La Solitude Caravage" : l’ardente biographie du peintre par Yannick Haenel, récompensée du prix Méditerranée de l’essai

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page

Couverte d’éloges par la presse et les libraires depuis sa sortie le 20 février dernier, la biographie très personnelle et passionnée du Caravage signée Yannick Haenel, La Solitude Caravage (Fayard), vient de recevoir le prix Méditerrannée de l’essai. 

On peut brûler de passion pour l’art, se consumer de l’intérieur charnellement comme spirituellement pour un détail, découvrir à travers la peinture "ce lieu où deux extrémités se touchent et remplissent l'entre-deux - autrement dit, [que] la peinture, comme la littérature, accueille l'infini". C’est à cette aventure absolue des sens et de l’esprit que nous invite avec une intensité rarement lue dans une biographie, Yannick Haenel, dans La Solitude Caravage (Fayard) consacrée au peintre du Clair-Obscur.
 

Yannick Haenel "au plus près de l’origine du geste du Caravage"


Les lecteurs ne s’y trompent d’ailleurs pas puisque l’essai est devenu en quelques semaines un petit phénomène en librairie avec près de 8000 exemplaires vendus à l’heure actuelle, et est soutenu par une presse dithyrambique depuis sa sortie le 20 février comme on peut le constater dans la vidéo ci-dessous. "Dans une ardente biographie, l’auteur tente d’approcher au plus près l’origine du geste du Caravage" selon Télérama ; Sabine Audrerie de La Croix parle du "jaillissement d’un regard littéraire qui confine à l’action de grâce" ; Augustin Trapenard sur France Inter juge l’ouvrage "aussi beau que passionnant" quand Eric Loret du Monde salue une "belle variation sur la vie de l’artiste d’où [la subjectivité de l’auteur] et ses préoccupations ne sont jamais absentes". 

Le prix Méditerranée de l’essai au sein d’un palmarès éclatant 

Parcours habité de la vie chaotique du peintre (1571-1610), La Solitude Caravage n’en est pas moins un autoportrait en creux du romancier qui, au détour des tableaux en profite pour se questionner et nous avec sur le cri de la vérité à travers l’art et le "rapport avec le miracle" entretenu par le peintre comme l’écrivain. Un magnifique geste d’écriture récompensé aujourd’hui par le prix Méditerranée de l’essai au sein d’un palmarès éclatant composé également de Jérôme Ferrari, Marco Bolzano, Leïla Bahsaïn et Valérie Rouzeau. 

Né en 1967 à Rennes, Yannick Haenel est l'auteur de plusieurs romans dont Jan Karski (Gallimard) récompensé par le Prix du roman Fnac et le Prix Interallié en 2009 et Tiens ferme ta couronne (Gallimard) ayant reçu le prix Médicis en 2017. 

Pour lire un extrait de La Solitude Caravage, c’est par ici

N.S 

A lire aussi

08 Novembre 2019

Après le jubilatoire "J’adore la mode mais c’est tout ce que je déteste" en 2016, le journaliste Loïc Prigent a encore laissé...
"Rejoignez-nous" aux éditions Kero : Greta Thunberg milite pour un rassemblement collectif en faveur de l'environnement

23 Juillet 2019

Malgré les voix s'élevant à droite et à l'extrême-droite pour boycotter son discours, la jeune activite suédoise Greta Thunberg a bien pris...
Depuis de nombreuses années, Ginette Kolinka parcourt la France pour raconter dans les écoles l'enfer des camps d'extermination où elle a été...