Vous êtes ici

04 Décembre 2023

« La femme en moi », la star internationale Britney Spears se livre enfin et parle de ses nombreux combats

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Imprimer la page

Le livre témoignage de Britney Spears, La femme en moi, est sorti chez JC Lattès fin octobre. Pour la première fois, la pop star parle sans détour de sa carrière et de ses différents combats, de son enfance à aujourd’hui. 

Britney Spears, une vie dans l’adversité

Deux ans après la fin de la tutelle qu’exerçait son père sur elle, Britney Spears se livre et revient sur tous les événements marquants de sa vie, de son enfance en Louisiane à aujourd’hui. C’est une existence marquée par la célébrité précoce dans un système médiatique sans pitié, une vie d’enfant, puis de femme, mise à l’épreuve par tous que le livre révèle, mais aussi, au final, des victoires dans l’adversité.

Le combat familial 

Malgré ce que lui a fait vivre son père, Britney Spears essaie de considérer la violence paternelle, au début du livre, comme une hérédité incontrôlable : « la tragédie, chez nous, c’est de famille ». Dans son enfance, Britney craint son père et refuse de monter en voiture avec lui. Alcoolique, il témoigne d’un comportement violent envers tout le monde, son frère encore davantage qu’elle-même, et sa mère qu’il maltraite parfois. 

Très jeune, elle commence le chant et la danse, ses parents l’encouragent, elle intègre le Mickey Mouse Club, où elle rencontre Justin Timberlake qui sera son premier grand amour. Tout va très vite jusqu’au premier album et aux premiers succès qui la propulsent à un niveau de star nationale et internationale. Grâce à son succès fulgurant, ses parents ne vivent plus dans la misère mais dans l’opulence. La violence psychologique des parents de Britney, et de son père notamment, s’exerce ensuite dans le contrôle progressif de sa vie jusqu’à la mise sous tutelle de la part de son père qui durera treize ans. Dans La femme en moi, Britney raconte tout le système d’abus familial, d’emprise, de violence et de contrôle permanent de chacun de ses faits et gestes. Petit à petit, la chanteuse prend conscience de ces mécanismes familiaux et tente de s’en défaire. Il lui faudra de nombreuses années pour retrouver sa liberté et sa souveraineté après une mise sous tutelle paternelle d’une durée de 13 ans qui s’achève en 2021. 

Le règlement de comptes avec ses ex 

Dans La femme en moi, Britney Spears revient aussi sur ses histoires d’amour compliquées, notamment celle avec Justin Timberlake, son premier amour, et avec Kevin Federline, le père de ses deux enfants.  Son histoire d’amour avec Justin Timberlake et sa fin difficile lui laissent de nombreuses cicatrices, bien des années encore après la rupture. Pour la première fois, Britney Spears met les pendules à l’heure et se défend de toutes les accusations qui lui ont été adressées par les hommes qu’elle a aimés, qu’il s’agisse de celles de Justin Timberlake qui l’accuse de nombreuses choses et la traîne dans la boue, ou de celles de Kevin Federline qui lui refuse de voir leurs deux fils après leur séparation :  « En février, alors que je n’avais pas vu mes fils depuis des semaines, j’étais tellement désespérée que je suis allée supplier Kevin de me permettre de les voir. Il ne m’a même pas laissée entrer chez lui. Jayden James n’avait que cinq mois et Sean Preston, dix-sept. Ils devaient se demander où était passée leur maman et pourquoi elle n’était pas à leurs côtés. »

Le système misogyne avant #metoo

Cet épisode est l’événement de trop qui va déclencher la colère de Britney Spears et qui va la pousser à faire un geste qui défraie la chronique, celui de se raser le crâne.  Pour la première fois, Britney Spears raconte ce geste et dévoile les raisons intimes qui l’animaient alors : un geste radical qui témoigne de l’omniprésence et de la pression immense de la part des médias et particulièrement des paparazzis, un geste aujourd’hui considéré comme un affranchissement des femmes aux diktats du patriarcat. Longtemps réduite à un objet sexuel par les journalistes, la pop star devient ensuite un bouc émissaire et est accusée de ne pas jouer le rôle de mère modèle. Les paparazzis sont à l’affût de la moindre photo et du moindre faux pas : « Après chacun de mes accouchements, je me postais à la fenêtre pour compter les voitures de paparazzis sur le parking en contrebas. Leur foule grossissait à vue d’œil. Ils étaient si nombreux ! Et appâtés par mes bébés. Il y avait beaucoup d’argent en jeu, pour eux. Ils devaient immortaliser mes enfants à tout prix. J’en avais froid dans le dos. » 

La femme en moi révèle le degré de violence d’un système misogyne des années 2000 à #metoo et jusqu’à nos jours. 

La femme en moi, l’espoir retrouvé 

Depuis longtemps, Britney Spears rêvait de devenir mère. Elle donne naissance à deux garçons à deux ans d’intervalle en 2005 et 2006. Malgré la difficulté de voir ses enfants pendant des années car son ex et son père font tout pour l’en éloigner, elle porte un amour inconditionnel à ses deux enfants et rétablit la vérité quant aux accusations qui lui ont été faites : « Mes garçons ont donné du sens à ma vie. L’amour absolu que j’ai ressenti instantanément pour ces deux adorables bambins m’a profondément bouleversée. »

Face à tous les événements qu’elle a vécus et les épreuves qu’elle a dû affronter, Britney Spears remercie finalement ses fans qui l’ont aidée et sans qui elle n’aurait pu se libérer de la tutelle paternelle. Elle leur dédie son livre : « Enfin, je remercie mes fans : je vous suis infiniment reconnaissante et vous aurez toujours une place dans mon cœur. Ce livre vous est dédié. »

Un best-seller aux États-Unis promis à une adaptation

La femme en moi a été tiré à 1 million d’exemplaires aux États-Unis. Le livre a été traduit en 15 langues et est disponible dans 26 pays. De nombreuses boîtes de production montrent un intérêt pour acquérir les droits du livre pour une adaptation au cinéma. 

 

Lucile Charlemagne

A lire aussi

17 Juin 2024

Dans Couronne et préjugés paru chez Fayard, Sylvie Tellier, Miss France 2002 et ancienne directrice générale du comité Miss France, livre un...

06 Février 2024

Vendu à plus de deux millions d’exemplaires aux États-Unis, Génial, Ma Mère Est Morte ! sort mercredi 7 février aux éditions JC Lattès. L...

17 Août 2023

Le Temps des Combats de Nicolas Sarkozy paraîtra le mardi 22 août 2023 aux Éditions Fayard.