Vous êtes ici

16 Novembre 2017

J.K. Rowling : un discours plein d’empathie en librairie

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Imprimer la page

Invitée à prononcer le discours d’ouverture de la cérémonie des remises de diplômes à Harvard en 2008, la romancière britannique J.K. Rowling délivrait un texte sensible sur les bienfaits insoupçonnés de l’échec et l’importance de l’imagination. Il paraît ce 15 novembre chez Grasset sous le titre La meilleure des vies

 

 

Personnalité aussi incontournable que la reine Elisabeth II au Royaume-Uni depuis le phénomène Harry Potter, J.K. Rowling est un véritable modèle de réussite pour bien des jeunes gens d’aujourd’hui. Car après avoir traversé des années de difficultés matérielles et morales à écrire sur un coin de table dans les pubs, la voici aujourd’hui à la tête d’une des sagas les plus connues et de l’une des franchises les plus rentables de l’histoire. 

 

Qu’est-ce qu’une vie réussie ? Lisez la réponse de JK Rowling

 

C’est donc en toute légitimité qu’elle était invitée en 2008 à prononcer le discours d’ouverture de la cérémonie de remise des diplômes à Harvard,lequel est aujourd’hui publié chez Grasset dans une traduction de Pierre Demarty et sous le titre La meilleure des vies. Un étendard qui rend immédiatement compte de la sensibilité et de l’empathie de la romancière qui évoque son expérience personnelle et exhorte les nouveaux diplômés à l’optimisme. "Qu’est-ce qu’une vie réussie ?", se demande-t-elle en somme en tirant une jolie leçon de vie et de philosophie et gonflant au passage la confiance de ses interlocuteurs. Elle revèle ainsi les bienfaits souvent insoupçonnés de l’échec et l’importance fondamentale de l’imagination. 

 

L’auteure de Harry Potter n’a pas perdu la main pour encourager les jeunes générations

 

Et une chose est sûre : l’auteure d’Une place à prendre n’a pas perdu la main quand il s’agit d’encourager les jeunes générations. À une auteure en herbe qui se désespérait sur Twiiter d’un jour écrire comme J.K. Rowling et ainsi réussir à finir son livre, elle a elle-même répondu : "N’écris pas comme moi. Ecris comme toi. Personne d’autre ne peut le faire. Finis ce livre, bise", rapporte le Huffington Post. 

 

Allez, on se fait un petit coup d’ego booster grâce à J.K. Rowling ! Et pour les anglophones, le discours est disponible ci-dessous. 

 

N.S 

Afin de pouvoir visionner cette vidéo, merci de consentir à utiliser les cookies de notre fournisseur vidéo.

A lire aussi

Le psychiatre Raphaël Gaillard élu à l'Académie française

26 Avril 2024

Le professeur en psychiatrie Raphaël Gaillard a rejoint jeudi 27 avril 2024 les rangs de l'Académie française. Il est l'auteur de deux essais...

20 Mars 2024

Dans Je suis la femme du plateau , paru chez Stock le 13 mars, Marie Portolano parle de son expérience en tant que journaliste et ancienne...
Essai coup de poing : « Les frites viennent des patates » de Laure Ducos

02 Mars 2024

Dans Les frites viennent des patates (Grasset), Laure Ducos, ingénieure forestière et ancienne porte-parole d’ONG, révèle les coulisses de l...