Vous êtes ici

02 Novembre 2018

Jane Birkin publie "Munkey diaries", un journal "à la sincérité désopilante et désarmante"

Le bouleversant premier volume du journal intime de Jane Birkin, Munkey diaries (Fayard), est en librairie depuis quelques jours et ne cesse d’émerveiller les lecteurs et la presse. Petit tour d’horizon des jolies choses qu’on en dit et qui pourraient bien vous donner envie de l’ajouter à votre pile à lire. Photo : © Gabrielle Crawford

Oubliez tout ce que vous pensiez savoir sur Jane Birkin. Publié il y a quelques jours chez Fayard, son journal intime Munkey diaries (1957-1982) révèle une femme fondamentalement complexe, drôle, audacieuse et authentique loin de l'image de poupée fragile qu'on lui a trop longtemps associée. Au-delà de la mythologie de son couple avec Serge Gainsbourg, de son rapport au public et de tous les clichés, elle a mis toute sa drôlerie, son charme mais aussi une force incommensurable et sans doute encore insoupçonnée, dans le premier volume de ses mémoires commencé à 11 ans. 

Jane Birkin : un singe en peluche pour confident des joies et des peines

 

C’est ce qu’on découvre dans ces lignes très personnelles adressées à Munkey, le singe en peluche de la couverture qui sera le confident de sa vie et qu’elle déposera dans le cercueil de Gainsbourg. De ses difficiles années dans un pensionnat anglais à la rupture avec Serge en passant par la folie du Swinging London, Jane Birkin s’y met à nu en dans des extraits de ses carnets intimes ponctués de quelques dessins et comblant les ellipses par des récits écrits aujourd’hui. On la quitte enceinte de Lou et l’on sait dès à présent qu’un second volume devrait voir le jour. On sait aussi qu’éperdue de chagrin, source tarie, Jane a lâché sa plume après la mort de sa fille Kate en 2013 et que ce journal se terminera avec elle. 

Munkey diaries : la presse émerveillée

 

"Lire ces carnets, c'est entendre la voix de Jane, à la sincérité désopilante et désarmante. Rarement, on a vu pareille mise à nu". (...) "Elle est drôle Jane, même dans le tragique." 
Olivia de Lamberterie, ELLE 

"Cette sensation d’immersion au long cours dans la vie, les pensées, le for intérieur de la chanteuse et actrice (se trouve) renforcée par l’étrangeté émouvante d’une syntaxe tout ensemble bancale et gracieuse qui semble reproduire sa voix, cette célèbre indécision grammaticale drapée d’un accent british dont, bien qu’installée en France depuis cinq décennies, elle ne s’est jamais départie."
Nathalie Crom, Télérama 

"Ces Munkey Diaries dessinent une trajectoire dans laquelle beaucoup de femmes pourront se reconnaître : le poids des convenances familiales, un mariage trop jeune, un époux étouffant, l'émancipation salutaire, etc. Jane se souvient des jours heureux. Et elle rit plus qu'elle ne pleure."
L’Express

"(...) ce mélange de candeur et d’audace, de timidité et d’impudeur, d’égotisme et d’altruisme, est détonnant." 
Jérôme Garcin, L’Obs

"Jane Birkin nous confie qu'elle espère qu'on s'amuse à la lecture de son journal. Comment lui dire que les jours et les nuits s'y entremêlent à jamais dans nos mémoires." 
Marie-Laure Delorme, Le Journal du dimanche 

"Elle se dévoile sans tricher, avoue son goût pour les larmes, sa jalousie, son manque d'assurance, et n'en est que plus touchante." 
Claude Combet, Livres Hebdo 

"D'une voix douce, cette icône se souvient, avec pudeur et modestie. Un moment de grâce."
Anne Michelet, Version Femina

"Jane est une femme- enfant, une maman louve, une amoureuse absolue et elle a bien fait d'en parler à son singe..." 
Voici

 

Que vous soyez fan ou non de Birkin, si tout ça ne vous donne pas envie de plonger dans son histoire, on mange notre chapeau. 

 

Et si vous souhaitez faire dédicacer votre exemplaire, venez la rencontrer le samedi 10 novembre à la flambant neuve librairie Ici Grands boulevards. 

 

N.S 

Livres liés 

A lire aussi

03 Octobre 2018

Depuis quelques mois et en particulier l’affaire Weinstein suivie de la déferlante #metoo, l’égalité entre les hommes et les femmes...

26 Septembre 2018

Paru il y a quelques jours chez JC Lattès, L’Espace du rêve mêle les voix de David Lynch himself et de la journaliste Kristine McKenna. Une...

01 Juin 2018

Les mémoires de Michelle Obama intitulés Devenir paraîtront chez Fayard le 13 novembre 2018. Il y a quelques jours, l’ex-Première Dame des...