Vous êtes ici

23 Septembre 2015

James Bond : le "Déclic mortel" d’Anthony Horowitz fait boum en librairie !

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page
James Bond : le "Déclic mortel" d’Anthony Horowitz fait boum en librairie !

Adoubé par les héritiers de Ian Fleming, l’écrivain britannique Anthony Horowitz redonne vie à un James Bond plus explosif que jamais dans Déclic mortel paru ce 23 septembre simultanément chez Calmann-Lévy et dans sa version jeunesse chez Hachette Romans. Une réussite totale ! 

Plus de cinquante ans après la mort de Ian Fleming, ils sont nombreux et audacieux les auteurs à avoir tenté de prendre sa succession. Mais il a fallu attendre ce 23 septembre et le Déclic mortel d’Anthony Horowitz pour retrouver l’agent secret au meilleur de sa forme. Adoubé par les ayants-droits de Ian Fleming, l’auteur de best-sellers connus du grand et jeune public pour ses séries policières comme Alex Rider, livre "un James bond palpitant qui aurait pu sortir de la machine à écrire de Ian lui-même" selon Lucy Fleming, nièce de...

 

Un habile maillage entre notes de Fleming et intrigue inédite

 

Et pour cause, outre son grand talent pour le récit d’espionnage, Horowitz a pu avoir accès a des documents jusque là secrets à savoir un grand nombre de notes que Fleming avait prises lui-même à destination de scénari inédits pour la télévision. Parmi cinq scripts soumis par la famille de l’auteur, Horowitz a choisi un texte intitulé Murder on wheels transportant pour la première fois l’agent 007 dans le décor d’une course automobile de haut niveau.

 

De la course automobile à la conquête de l’espace

 

Nous sommes dans les années 50, deux semaines après la fin de l’intrigue de Goldfinger. Bond - que l'on ne pourra, peut-être, s'empêcher d'imaginer sous les traits de Sean Connery plus que de Daniel Craig - vient de triompher du pitoyable milliardaire obsédé par l’or et revient à Londres avec à son bras, la divine Pussy Galore. La cohabitation s’avère difficile quand M confie à l’agent une mission des plus dangereuses : protéger un pilote anglais pris pour cible par une agence de contre-espionnage soviétique lors de l’une des courses automobiles les plus dangereuses au monde, le Nürbrurging en Allemagne. On connaît la passion de 007 pour les grosses cylindrées, mais aucune de ses aventures n’avait encore été située dans un tel décor.

 

Du circuit automobile à la conquête de l’espace il n’y a qu’un pas – ou presque. Car la mission de James Bond prend une autre dimension en pleine Guerre Froide quand un étrange homme d’affaires coréen prénommé Jason Sin fait son apparition.

 

Et la James Bond Girl dans tout ça ?

 

Mais que serait un James Bond sans la James Bond girl ? On ne vous dira rien si ce n’est qu’elle répond au nom félin de Jeopardy Lane et qu’Horowitz n’a pas cessé d’avoir en tête la frimousse de Jean Seberg pendant la rédaction du roman.

 

Un James Bond pour petits et grands

 

Au plus près de l’univers de Ian Fleming - à tel point que certains dialogues ou descriptions sont quasiment de la main même du maître comme l’explique l’auteur dans un texte clôturant le roman – Déclic mortel ne peut que réjouir tous les fans d’un 007 à la fois flamboyant et parfois tourmenté. Grâce à la version parue chez Hachette Romans, les lecteurs les plus jeunes trouveront eux aussi leur compte dans ce maillage très habile entre les textes de Fleming et une intrigue inédite. 

 

Tentez de gagner un voyage à Londres et des livres ! 

Et puisqu'un bolide n'arrive jamais seul, Calmann-Lévy lance un grand jeu à l'occasion de cette sortie événement : participez ici au grand quiz pour gagner l'un des deux allers-retours à Londres en Eurostar mis en jeu ainsi que l'un des nombreux exemplaires du livre mis en jeu. Bonne chance ! 

 

N.S 

A lire aussi

Niko Tackian : retrouvez l'auteur en Facebook live jeudi 21 janvier 2021 à 18h

18 Janvier 2021

Niko Tackian, auteur de Solitudes (Calmann-Lévy) et de Celle qui pleurait sous l'eau (Le Livre de Poche) répondra aux questions de la journaliste...
Prix du Quai des Orfèvres 2021 : Christophe Gavat récompensé pour "Cap Canaille"

03 Novembre 2020

Le Prix du Quai des Orfèvres 2021 revient à Christophe Gavat, pour son roman "Cap Canaille" (Fayard)...
Quel polar lire cet été ? Notre sélection de livres qui font froid dans le dos

02 Juillet 2020

Et si l'on profitait de l'été pour frissonner de terreur ? Découvrez notre sélection de lectures 100% angoissantes...