Vous êtes ici

10 Décembre 2021

Cinq choses que vous ne saviez peut-être pas sur Julian Alaphilippe

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Imprimer la page
Cinq choses que vous ne saviez peut-être pas sur Julian Alaphilippe

Julian Alaphilippe a été sacré champion du monde à Imola en 2020 et à Louvain en 2021. Seuls six cyclistes ont réalisé cet exploit avant lui. Dans Mon année arc-en-ciel (Marabout), il raconte son quotidien désormais indissociable du maillot multicolore.

L'occasion d'en savoir davantage sur ce sportif hors norme.

1. Il aime jouer de la batterie, passion transmise par son père

"Je trouve qu'il y a une analogie entre le vélo et la batterie : j'aime que ce soit rythmé quand je pédale. Quand j'étais gamin, je rêvais de concert, je m'imaginais jouer sur une scène, devant une foule immense. Je ne pensais pas vraiment faire carrière dans le cyclisme et encore moins devenir champion du monde. Sport ou musique, je trouve un point commun : le plaisir que l'artiste et le sportif apportent au public." (p. 52)

 

2. Porter le maillot arc-en-ciel est parfois un poids

"C'est ma première victoire de l'année avec le maillot arc-en-ciel. J'insiste toujours sur ce point car si vous avez des avantages à le porter, il y a aussi des inconvénients : vous êtes toujours observé, on ne vous laisse pas un mètre. On n'est jamais sûr de gagner, ce n'est jamais facile, et c'est encore plus difficile de gagner avec le maillot. Je suis soulagé d'avoir réussi à le faire." (p. 76)

 

3. La montre qu'il porte lui a été offerte par Richard Mille en personne

"Avec les voitures, les montres sont une passion pour moi. Or, cette marque, Richard Mille, c'est le summum de l'horlogerie, qui me paraissait inaccessible. Mais quand Richard Mille, en personne, t'appelle pour te dire qu'il t'aime bien, qu'il apprécie ta façon de courir, que ta gueule et ton tempérament lui plaisent, qu'il adore le vélo, qu'il suit toutes tes courses à la télé... Imaginez ma surprise ! [...] Quelques semaines plus tard, une personne m'attendait à l'aéroport de Roissy où je devais prendre l'avion pour l'Angleterre. Elle m'apportait une montre de la part de Richard Mille. Depuis ce jour-là, je ne l'ai jamais quittée. Elle pèse seulement 30 grammes, je ne la sens pas à mon poignet, mais quand je ne l'ai pas, je sens qu'elle n'y est pas... Je la porte dans chaque course." (p. 88)

 

4. Il est fan de voitures

"En 2016, en rentrant de mon premier Tour de France, j'ai acheté une Porsche de 1989, une voiture de collection maintenant, noire, avec un moteur flat 6. Elle fait partie des dernières avec un refroidissement par air, boîte mécanique, sans électronique : old school quoi ! Pour le plaisir de la conduite, pas de la vitesse. Elle est chez moi, en Andorre. J'adore faire des balades en montagne. Elle tourne comme une horloge. Au volant, je m'évade, je ne pense plus à rien. Je suis sensible au charme de l'ancien, à son caractère, aux vibrations, à l'odeur de l'essence..." (p. 105)

 

5. Il est devenu papa d'un petit garçon

"Nino naît le lundi 14 juin, à 3 h 33. De toute ma vie, je n'oublierai jamais la rencontre avec mon fils, lorsque pour la première fois je le prends avec moi. Marion part en soins. Pendant une heure, je suis seul avec Nino. Ce moment-là, je l'attendais depuis longtemps. Et, lorsqu'il arrive, on est face à un bonheur immense, indescriptible." (p. 119)

 

Shannon Humbert.

A lire aussi

13 Janvier 2023

Laissez-vous embarquer dans de nouvelles aventures exceptionnelles et faites-vous surprendre par des records mondiaux, tous plus incroyables et...

23 Décembre 2022

Ils ont fait vibrer la France entière et sont arrivés aux portes de la victoire à la Coupe du monde 2022 au Qatar. Revivez l'incroyable parcours...