Vous êtes ici

06 Novembre 2018

"Quand dire, c’est vraiment faire" : la philosophe et académicienne Barbara Cassin se questionne sur la puissance du langage

Partager via Facebook
Partager via Twitter
Partager via Pinterest
Partager par Mail
Imprimer la page

Alors qu’elle vient d’être élue à l’Académie française et de recevoir la médaille d’or du CNRS, la philosophe et philologue Barbara Cassin publie chez Fayard Quand dire c’est vraiment faire, un essai magistral interrogeant le performatif. En somme, le langage peut-il faire les choses au-delà de les dire ? Photo :  © John Foley / Opale / Leemage / Editions Fayard

Que peuvent vraiment les mots et le langage ? Traversée depuis toujours par cette question fondamentale, la philosophe et philologue Barbara Cassin vient d’être doublement récompensée pour ses travaux. Elue en mai dernier à l’Académie française au siège 36 du musicologue Philippe Beaussant, elle est désormais la neuvième femme à y siéger dans l’histoire. "Ce que j'espère y faire c'est contribuer à l'édification du dictionnaire, qui ne s'arrête jamais, qui se plie aux usages et à la manière dont on parle", a réagi celle selon qui "dès qu’on parle des langues, on parle de politique, de peuple, de nation, d’identité" (interview donnée aux Inrocks en 2016).

 

"Une contribution exceptionnelle à la recherche sur la philosophie du langage"

 

C’est pour ce souci permanent de l’utilisation des mots qu’elle s’est également vue remettre la médaille d’or du CNRS le 27 septembre. Ce qui constitue la plus haute distinction scientifique française récompense donc "une contribution exceptionnelle à la recherche sur la philosophie du langage dans une perspective à la fois historique et pratique." Des recherches inégalées qui s’illustrent encore en librairie aujourd’hui dans le dernier ouvrage de la philosophe paru chez Fayard ce 31 octobre. Quand dire, c’est vraiment faire interroge du point de vue de la poétique, de la rhétorique et de la politique la possibilité de faire vraiment des choses avec des mots (lire un extrait).

 

Où est la vérité dès lors que les hommes manient les mots ?

 

Car, à l’ère des fake-news, de l’arrivée au pouvoir d’un Donald Trump ou d’un Jair Bolsonaro, que devient la vérité dès lors que ce sont les hommes qui manient les mots ?, se questionne notamment Barbara Cassin sur France Inter dans l’émission d’Augustin Trapenard, Boomerang. Et si le langage construit la réalité, comme on le comprend avec elle, imaginons un peu les possibilités infinies qui s’offrent à nous en ce chaotique XXIe siècle. L’espoir et la liberté dans les mots et par les mots en somme.

N.S

A lire aussi

10 Janvier 2020

Après les fascinantes expériences nocturnes de Kamel Daoud, Lydie Salvayre et Adel Abdessemed avec Christophe Ono-dit-Biot, c’est au tour de la...

24 Décembre 2019

Co-auteur avec Abdourahman Waberi d'un très réjouissant Dictionnaire enjoué des cultures africaines chez Fayard, Alain Mabanckou était l'...

23 Décembre 2019

La pile de livres reçus à Noël s’amenuise déjà ? La rentrée de janvier est là pour combler les manques, faire de belles découvertes dans le...